Passerelles en santé

2ème et 3ème années des études en Santé 

 

Public

Ces passerelles permettent l’accès direct :
– en 2ème année à des titulaires de grade de Master, diplômés d’IEP et à des étudiants en 3ème année (minimum) du cursus santé demandant une réorientation ;
– en 3ème année à des diplômés de Doctorat, Diplôme d’Etat ou Ingénieurs dont le titre est reconnu par arrêté du 13 janvier 2014. 2ème
Les admissions passerelles s’adressent uniquement à des étudiants en cours de cursus en France ou dans l’Union Européenne (Master, Doctorat) et aux diplômés d’établissement français ou européen.
Les diplômes délivrés par tous les autres États ne sont pas recevables dans le cadre de cette procédure, même sur présentation d’une attestation de recevabilité émise par le Centre ENIC-NARIC.

Candidater

Modalités

Tout candidat titulaire d’un diplôme permettant l’accès à la 3ème année ne peut être autorisé à concourir en 2ème année au titre de ce diplôme. Il est interdit de candidater la même année sur plusieurs établissements relevant du même centre examinateur, ou sur plusieurs centres examinateurs en France et/ou sur plusieurs filières. Le droit à concourir dans le cadre d’une admission passerelle est limité : nul ne peut bénéficier de plus de deux tentatives, voire une seule si deux inscriptions en PACES/PCEM1/PCEP1 ont été effectuées.

Les candidats aux passerelles accèdent sur concours régional à une des quatre filières du cursus santé (médecine, pharmacie, odontologie, maïeutique) sans valider la PACES (Première Année Commune aux Etudes de Santé, ex PCEM1 et PCEP1).
Ce concours consiste en un examen de dossier et en un entretien pour les candidats admissibles.

La France est découpée en centres examinateurs, désignés par le Ministère, regroupant chacun plusieurs villes universitaires. Celui de Montpellier couvre la région Sud-Est et inclut les Facultés de Médecine, Pharmacie, Odontologie et Ecoles de Sage-Femme de Nice, Aix-Marseille et Montpellier-Nîmes.

Chaque centre examinateur se dote d’une commission composée de 12 enseignants représentant les universités régionales concernées et répartis comme suit : 3 médecins, 3 pharmaciens, 3 chirurgiens-dentistes et 3 sages-femmes.

Déroulement

Entre fin janvier et fin mars : les candidats déposent un dossier auprès de la faculté où ils souhaitent obtenir la possibilité d’étudier. Il ne leur est pas autorisé de postuler sur plusieurs établissements la même année.
Le dossier de candidature est constitué de documents dont la liste est fixée par arrêté ministériel.
Date butoir de DÉPÔT de dossier : vendredi 31 mars 2017 délai de rigueur.

Les demandes d’admission qui seront reçues par voie postale ou déposées en mains propres au-delà de cette date butoir ne seront pas présentées à la commission. Il appartient donc aux candidats de s’assurer des délais d’acheminement postaux pour un dépôt de leur demande dans le délai réglementaire.
Début avril : les dossiers recevables sont transmis au centre examinateur qui vérifie à nouveau les demandes et s’assure de l’absence de candidatures multiples au niveau national.
En mai/juin : ces demandes sont transmises à la commission passerelle qui les examine lors d’une phase d’admissibilité fixée au mardi 9 mai 2017.

NUMERUS CLAUSUS DU CENTRE EXAMINATEUR DE LA RÉGION SUD-EST 2017

2ème année : Médecine 30 places / Odontologie 7 places / Pharmacie 5 places / Maïeutique 3 places
3ème année : Médecine 16 places / Odontologie 4 places / Pharmacie 3 places / Maïeutique 1 place
Droit au remords : Médecine 2 places / Odontologie 2 places / Pharmacie 1 place / Maïeutique 1 place

ENTRETIENS

Suite à cette première phase, le centre examinateur convoque par courriel et courrier les candidats retenus, à se présenter à l’oral d’admission (10 minutes) fixé aux mercredi 7 et jeudi 8 juin 2017 (les modalités exactes de déroulement de l’oral sont précisées aux candidats admissibles dans le courrier de convocation).

CONTACT

Maud ANDRE
Chargée de mission formation continue
Tél : 04 34 43 21 85
Mail

Site de la Faculté de Médecine
Site de la Faculté de Pharmacie

Découvrez le CESP

Objectif du dispositif : Proposer une allocation mensuelle, en échange de laquelle les signataires s’engagent à s’installer dans des lieux d’exercices où la continuité de l’accès aux soins est menacée.
Pour plus d’informations :